Mérite 2015 – Soeurs PM

Le MÉRITE DE LA FONDATION MGR JEAN-MARIE-FORTIER a été remis aux Sœurs de la Présentation de Marie, le 15 décembre, elles étaient représentées par Sœur Monique Parent et Sœur Cécile Grenier.

Étaient présents Mgr Luc Cyr, archevêque du diocèse de Sherbrooke, Mgr André Gaumond, archevêque émérite de Sherbrooke et les membres du conseil d’administration de la Fondation Mgr Jean-Marie-Fortier.

Les Sœurs de la Présentation de Marie ont grandement contribuées à la Fondation depuis sa création.

Hommage aux Sœurs de la Présentation de Marie

Les Sœurs de la Présentation de Marie sont présentes au Canada depuis 1853. Elles ont été fondées à Thueyts en Ardèche (France), par Anne-Marie Rivier en 1796. Et elles sont arrivées dans notre pays à la suite d’une demande de Mgr Prince, le premier évêque de St-Hyacinthe.

Dans notre diocèse, on les retrouve à Coaticook en 1870, quelques années avant l’érection canonique du diocèse de Sherbrooke. L’histoire du diocèse de Sherbrooke se confond donc avec l’histoire des Sœurs de la Présentation dans notre milieu. Ici comme en France, les Sœurs ont été impliquées, au départ, dans l’enseignement avec, comme le précise leur charisme, « une attention spéciale pour les plus pauvres».

On n’insistera jamais assez sur l’importance de la contribution des communautés religieuses tant féminines que masculines dans la formation et l’éducation de notre peuple. On a tendance à l’oublier, ces années-ci. Notre peuple a été formé, dans une très large mesure, par ces personnes entièrement données au service du milieu dans lequel elles étaient insérées.

La plupart des Sœurs de la Présentation de Marie de Sherbrooke se consacrèrent à l’enseignement ou à des arts qui s’y rattachaient : musique, peinture… Par exemple, une sœur, handicapée, se spécialisa auprès d’enfants handicapés, particulièrement les enfants autistes, en développant une méthode de lecture qui les aidait à sortir de leur mutisme. Une autre, très attentive aux pauvres, participa à la fondation et à la mise sur pied de La Chaudronnée à Sherbrooke, un organisme qui donne des repas aux pauvres. Elle soutint également des services semblables à Acton Vale et à Drummondville.

L’engagement et le talent des Sœurs de la province de Sherbrooke furent reconnus par l’ensemble de la Congrégation qui a élu successivement deux sœurs d’ici Supérieure générale de la Congrégation.

En 2012, ce fut la fermeture de la maison centrale de Sherbrooke. C’était la fin d’une certaine histoire, celle de votre présence physique dans notre diocèse. Toutefois, vous allez rester présentes, chères sœurs, par vos œuvres, par votre souvenir et par votre témoignage de fidélité à Celui qui est au fondement de la foi qui est la nôtre.

Merci, chères Sœurs.

Mgr André Gaumond, archevêque émérite, Sr Monique Parent, M. Camille Picard, président, Sr Cécile Grenier, Mgr Luc Cyr, archevêque de Sherbrooke

Mgr André Gaumond, archevêque émérite, Sr Monique Parent, M. Camille Picard, président, Sr Cécile Grenier, Mgr Luc Cyr, archevêque de Sherbrooke