Mérite 2016 – M. Bernard Laroche et Mme Yolande Berger ainsi que M. L’Abbé Paul-Émile Paré à titre posthume

M. Bernard Laroche, Mgr André Gaumond, archevêque émérite, Mme Yolande Berger, Mgr Luc Cyr, archevêque de Sherbrooke, Mme Thérèse Paré-Lafond, M. Claude Paré, M. Camille Picard, président

Le MÉRITE DE LA FONDATION MGR JEAN-MARIE-FORTIER a été remis, le 6 décembre, à Mme Yolande Berger et M. Bernard Laroche ainsi qu’à l’Abbé Paul-Émile Paré, à titre posthume, représenté par son frère et sa sœur : M. Claude Paré et Madame Thérèse Paré-Lafond.

 

Étaient présents Mgr Luc Cyr, archevêque du diocèse de Sherbrooke, Mgr André Gaumond, archevêque émérite de Sherbrooke et les membres du conseil d’administration de la Fondation Mgr Jean-Marie-Fortier.

 

Mme Yolande Berger, M. Bernard Laroche ainsi que Monsieur l’Abbé Paul-Émile Paré ont grandement contribuées à la Fondation depuis sa création.

 

 

Hommage à Mme Yolande Berger et Monsieur Bernard Laroche

La Fondation Mgr Jean-Marie Fortier accueille avec grande joie au Mérite 2016 le couple formé de monsieur Bernard Laroche et de madame Yolande Berger.

 

Ces deux personnes exemplaires par leur réussite professionnelle et par leur engagement au service de leur communauté locale et régionale sont mariées depuis plus de 60 ans. Bernard et Yolande ont élevé une belle famille de sept enfants et sont aujourd’hui des grands parents comblés.

 

Les deux ont aussi fait leur marque dans le giron du Mouvement Desjardins. Bernard a été directeur général de la Caisse populaire de Saint-Camille de 1953 à 1956 et Yolande a occupé la même fonction pendant 26 ans, de 1970 à 1996. Ils sont aujourd’hui des retraités actifs, impliqués dans toutes sortes d’engagements bénévoles.

 

Bernard Laroche a été un pilier du monde municipal, scolaire et social dans sa localité, sa MRC et la région de l’Estrie. Il a été maire de St-Camille pendant plus de 20 ans et préfet de la MRC de l’Or Blanc durant 5 ans; il a présidé, entre autres, la Commission scolaire de l’Asbesterie, le Conseil régional des Loisirs de l’Estrie, le C.A. de Centraide Estrie et le CHSLD d’Asbestos.

 

Madame Yolande Berger a été très impliquée comme bénévole ou administratrice dans divers organismes locaux et régionaux, dont Le P’tit Bonheur de St-Camille, la Popote roulante, la Commission des aînés et des retraités de l’Estrie et la Maison d’action bénévole de l’Or Blanc.

 

Tous les deux ont été les co-présidents d’honneur et porte-parole de la campagne de souscription 2008 de la Fondation Mgr Jean-Marie-Fortier. Ils sont membres de la Corporation de la Fondation depuis 2014 et participent de façon assidue aux activités de la Fondation.

 

Félicitations!

 

Hommage à Monsieur l’Abbé Paul-Émile Paré à titre posthume

La Fondation Mgr Jean-Marie Fortier accueille avec grande joie au Mérite 2016, Monsieur Claude Paré et Madame Thérèse Paré-Lafond (frère et sœur de M. L’Abbé Paul-Émile Paré) qui représentent l’Abbé Paul-Émile Paré à titre posthume.

 

L’abbé Paul-Émile Paré nous a quittés (le 7 juillet 2016), au terme d’une longue maladie. Il fut d’abord professeur au Séminaire de Sherbrooke. Il était bachelier en humanités grecques et latines. Il avait une compétence devenue rare aujourd’hui. Il s’intéressait à une langue, le latin, qui est au fondement de notre langue française d’aujourd’hui. Il avait gardé, de cette période de sa vie, le souci d’une langue bien écrite, une certaine couleur humaniste, fruit d’une formation qui a caractérisé les programmes scolaires d’une certaine époque.

 

Il fut aussi fortement engagé en pastorale. Il a même fondé une paroisse, La-Résurrection-du-Christ, au moment où les fondations de paroisses étaient devenues rares. Paul-Émile Paré a vécu des expériences de fins de cycles : un des derniers professeurs de latin au cours collégial, un des derniers fondateurs de paroisses au Québec. Il avait le talent des engagements-frontière, si l’on peut s’exprimer ainsi.

 

Ce fut la pastorale paroissiale. Mais il y a eu aussi un ministère très apprécié auprès des religieuses, les Servantes du Saint-Sacrement de Sherbrooke. Ces dernières ont pu goûter ses homélies pendant de nombreuses années, à l’intérieur de liturgies soigneusement préparées.

 

Son service ecclésial s’est terminé à l’archevêché comme économe diocésain et comme vicaire épiscopal à l’administration financière. Il aimait nous répéter qu’il était fils de marchand général. Il a donc terminé sa vie en faisant un peu comme son père, engagé dans l’administration financière.

 

Il fut pédagogue, musicien (organiste), fondateur de paroisse et administrateur. Une vie bien remplie!

 

Membre de la Corporation de la Fondation Mgr Jean-Marie-Fortier de 1999 à 2016, il a apporté son soutien à la Fondation pendant de nombreuses années autant en tant que prêtre qu’en tant qu’économe.

 

Notre Église diocésaine lui doit reconnaissance.

 

Suite à un réaménagement budgétaire, La Fondation est fière d’annoncer qu’elle versera désormais 370 000 $ par année à la Corporation Archiépiscopale. Depuis plusieurs années La Fondation Mgr Jean-Marie-Fortier inc. versait 300 000 $ annuellement à la Corporation, en 2015, la contribution est passée à 320 000 $ et en 2016, elle devrait remettre 370 000 $.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *